Présentation du master BSIB.

L'ensemble des masters de la faculté des Sciences de la Vie sont regroupés sous un seul intitulé : Master Sciences du Vivant.Tous les intitulés de master sont des parcours, et celui présenté sur ce site s'intitule "Biologie structurale intégrative, bioinformatique"  (BSIB).

Le parcours "biologie structurale intégrative et bioinformatique" à vocation à développer deux aspects de la biologie structurale intégrative :

  • la compréhension des fonctions à partir des données structurales, de l'échelle atomique de la vision cellulaire.
  • La "biologie in silico" (analyse, l'exploitation et valorisation des données biologique, "Big data" pour les problèmes biologiques, modélisation moléculaire et simulations des systèmes biologiques)

Il s'agira d'acquérir une maîtrise ou une expertise de plusieurs outils et méthodes biochimiques, biophysiques, mathématiques et informatiques nécessaires à l'étude du vivant. L'axe conducteur au coeur de la formation est la nécessité d'intégrer le "regard 3D" dans l'étude des processus biologiques fondamentaux et appliqués.

Compétences à acquérir

En complément et en synergie avec les compétences génériques de la mention, ce parcours permet à un étudiant de développer et de construire par le choix de modules appropriés, l'une des quatre compétences suivantes :
  • bio-structure : expertise des méthodes et des techniques de la biologie structurale et de l'analyse fonctionnelle des structures 3D,
  • bio-analyse : expertise des méthodes et des outils de la "biologie in silico",
  • bio-modélisation : expertise en modélisation des systèmes biologiques,
  • génie bio-informatique : développements et gestions d'outils et de bases de données spécifiques pour la biologie.
Apres un socle de connaissances commun en M1 (compréhension des mécanismes généraux du vivant, connaissance de la physico-chimie des molécules du vivant, formation scientifique appropriée en mathématiques et statistiques, maitrise de l'outil informatique), la spécifité des compétences (compétences profil/métier) à acquérir se fait par le choix de modules optionnels, plus particulèrement en fin de M1 et en M2.

Les étudiants recrutés pour suivre ce parcours devront avoir des connaissances initiales dans plusieurs des domaines : statistiques/mathématiques, informatique, bio-physico chimie, biologie moléculaire et cellulaire. Devant la complexité de la biologie actuelle, la parcours se doit d'être ouvert aux étudiants de diverses origines et à différents niveaux. Nous aimerions attirer vers ces problématiques des étudiants n'ayant pas nécessairement reçu une culture biologique importante (physicien, chimistes, mathématiciens, informaticiens).

Les compétences acquises par les étudiants sont d’une part transversales au parcours et d'autre part spécialisées en fonction de l’expertise que l’étudiant souhaite développer. Les compétences transversales, commune à tous les étudiants du parcours couvrent des domaines tels que :

  • les technologies informatiques,
  • la modélisation de systèmes biologiques,
  • les méthodes bioinformatiques,
  • les mathématiques/statistiques appliquées à la biologie et
  • la biophysique structurale.